Des fournitures nature au bureau

Guillaume Frouin

— 

Stylo en amidon de maïs, feutres rechargeables, agrafeuse sans agrafe...
Stylo en amidon de maïs, feutres rechargeables, agrafeuse sans agrafe... — J.-S. EVRARD / 20 MINUTES

Calculatrices solaires, agrafeuses sans agrafes ou crayons en carton :

on trouve de tout chez Ecoburo. Cette PME de quatre personnes, installée sur l'île de Nantes, s'est spécialisée depuis trois ans dans la vente par correspondance de « fournitures de bureau écologiques ». Un créneau qui lui a valu d'être sélectionnée parmi les dix finalistes (sur 180 candidats) du concours « Entreprises et Environnement », organisé sous l'égide du ministère du Développement durable, dont les prix sont remis mardi prochain à Paris.

« En commandant chez nous, cela permet de faire un geste pour l'environnement plus seulement chez soi mais aussi au travail », souligne Thierry Gaerthner, 44 ans, cofondateur de Ecoburo. La société, qui n'a qu'un seul concurrent de ce type en France, n'est d'ailleurs « pas plus chère » que les mastodontes conventionnels du secteur. « On accepte de travailler avec de faibles marges pour développer l'écologie », explique son directeur, Laurent Vidal, 38 ans. Tout suremballage est par ailleurs proscrit chez Ecoburo, qui ne prend que les commandes supérieures à 100 eur. « Cela peut dissuader les gens de faire trois livraisons de dix stylos dans le mois, ce qui n'est pas très écologique », sourit Thierry Gaerthner.

Parmi les 3 000 clients de la PME, qui a toujours connu une croissance à deux chiffres, on retrouve ainsi Greenpeace, le WWF ou la région Bourgogne. Quelques-uns de ses 3 900 références sortent du lot, comme ces enveloppes papier découpées dans des cartes d'état-major obsolètes. Ou encore ces stylos, fabriqués en amidon de maïs. Un substitut idéal au plastique. W