Sans-papiers de Paridis dans l'attente

— 

Un des trois sans-papiers, hier, devantle tribunal des prud'hommes de Nantes.
Un des trois sans-papiers, hier, devantle tribunal des prud'hommes de Nantes. — J.-S. EVRARD / 20 MINUTES

Une trentaine de personnes se sont rassemblées, hier matin, devant le tribunal des prud'hommes de Nantes pour soutenir trois agents de sécurité sans papiers du centre commercial Leclerc Paridis. Les employés font l'objet d'une procédure de licenciement après la dénonciation du contrat liant Leclerc à leur employeur, Sécuri-Ouest. Le tribunal se prononcera sur la validité de ces licenciements le 19 novembre. Les trois sans-papiers ont besoin d'un contrat de travail pour obtenir la régularisation de leur situation. W