Pas de CV anonymes dans le département

— 

L'idée du CV anonyme a été abandonnée début août en Loire-Atlantique.
L'idée du CV anonyme a été abandonnée début août en Loire-Atlantique. — JAUBERT / SIPA

Le ministre s'est trompé. Avant d'annoncer que la Loire-Atlantique

allait faire partie

des sept départements d'expérimentation du CV anonyme, le secrétaire d'Etat à l'Emploi Laurent Wauquiez aurait dû réviser ses fiches : « L'opération était prévue dans le bassin nazairien, mais nous avons abandonné début août », corrige Gwenaël Prouteau, directeur régional de Pôle emploi. Pour une raison simple : « Là-bas, nous avons basculé en site mixte il y a trois semaines. Se surcharger de travail devenait vraiment contre-productif... »

L'affaire est entendue : le regroupement de l'ANPE et des Assedic fut difficile dans la région. « Nous avions mésestimé les contraintes immobilières, reconnaît le directeur. Et les formations de conseillers personnels ont été plus lentes que prévu. » Sans compter que le système informatique a été livré tardivement. Au final, six sites (sur 57) ne sont toujours pas mixtes. « Alors le CV anonyme, franchement ce n'était pas le moment... »

L'expérimentation annoncée hier par le gouvernement devait être menée en partenariat avec plusieurs gros donneurs d'ordre nazairiens, dont Airbus et STX. « Si l'occasion se présente, nous serons à nouveau candidats en janvier », maintient Gwenaël Prouteau. Sur les chantiers navals de Saint-Nazaire, la nouvelle est accueillie avec ironie : le service de recrutement est de toute façon en sommeil, ses agents étant redéployés dans les autres services. « STX a enregistré dix embauches depuis le début de l'année, rappelle Marc Ménager, délégué CFDT. Ici, on vit surtout dans la crainte d'un manque de commandes. » De ce côté-là, il ne voit rien venir depuis un an. Et un nouveau plan de chômage partiel a été signé hier dans l'entreprise. W

A. G.