La Région chôme toujours plus

Antoine Gazeau

— 

Dans le secteur industriel, la perte d'emplois se chiffreà - 3,9 % en un an dans la région.
Dans le secteur industriel, la perte d'emplois se chiffreà - 3,9 % en un an dans la région. — J.-S. EVRARD / 20 MINUTES

Il ne fait pas bon être un homme de moins de 25 ans dans la région.

Pas pour travailler en tout cas.

En un mois, le nombre de demandeurs d'emplois vient d'augmenter de 65 % dans cette catégorie... Sans surprise, les autres chiffres donnés hier par Pôle emploi sont aussi mauvais. En un an, la progression de la demande est de 35 %, soit dix points de plus qu'au niveau national : avec un taux de 8,2 %, la région compte 33 700 chômeurs de plus qu'en septembre 2008, « l'équivalent du bassin d'Ancenis-Châteaubriant », précise Hervé Bonnet, responsable des études de Pôle emploi. Résultat : alors qu'elle était la moins touchée par le chômage il y a encore un an et demi, elle talonne aujourd'hui la Bretagne, l'Alsace et le Limousin.

L'industrie, où la perte d'emplois se chiffre à - 3,9 % sur un an, est de loin la plus touchée. Et corrolairement, c'est l'intérim qui affiche la chute la plus vertigineuse : 12 200 postes en moins sur un an en août 2009 (- 24,8 %). Sur la seule région nazairienne, par exemple, environ 4 000 intérimaires « équivalent temps plein » ont disparu entre janvier 2008 et janvier 2009.

Pour Pôle emploi, qui ne prévoit pas d'amélioration avant une éventuelle stabilisation mi- 2010, il y a du boulot. Il s'y attelle : depuis janvier, 126 CDD y ont été titularisés, 150 autres agents recrutés. La saisie des attestations d'employeurs sera aussi bientôt externalisée. Et pour en finir avec les files de milieu de matinée, les différents canaux sont optimisés : « 45,8 % des demandeurs s'inscrivaient sur Internet en septembre, contre 38 % en juin », se félicite Dominique Meyer, directeur régional adjoint. Tant mieux : 6 418 dossiers d'indemnisation s'entassent aujourd'hui en stock... contre 4 933 il y a un an. W