Un contre-projet pour Nantes 7

— 

En dépôt de bilan depuis août, la télévision Nantes 7 pourrait-elle être rachetée par ses propres salariés ? L'hypothèse n'est pas si farfelue. Une seconde offre de reprise vient d'être transmise au tribunal de commerce, en plus de celle déposée il y a quinze jours par la chaîne associative Télénantes. Inattendue, cette nouvelle offre est portée par une petite majorité des salariés associés à cinq entreprises régionales. Le projet, qui vise à faire de Nantes 7 une chaîne centrée sur l'information locale, porte notamment sur la reprise de 20 salariés sur trente. Une manière de répondre à l'offre portée par Télénantes qui propose, elle, de ne conserver que 16 salariés sur trente. Reste que ce contre-projet n'est pas sûr d'être étudié, car déposé lundi, hors-délais. Le tribunal décidera, cet après-midi, s'il accorde un délai pour l'examiner, s'il accepte le rachat par Télénantes, ou s'il prononce la liquidation judiciaire de la chaîne créée fin 2004. W

F. B.