L'athlétisme aura enfin son stade couvert

Frédéric Brenon

— 

La France ne compte que dix stades d'athlétisme couverts. Ici à Liévin (Pas-de-Calais).
La France ne compte que dix stades d'athlétisme couverts. Ici à Liévin (Pas-de-Calais). — DR

Il est enfin lancé. Désiré, réclamé depuis des lustres par les sportifs et les étudiants, un stade d'athlétisme couvert sera bel et bien construit à Nantes. Les élus de la communauté urbaine viennent en effet d'approuver le projet, qui pourrait voir le jour en fin d'année 2012. « C'est une décision très importante pour l'athlétisme régional, s'enthousiasme Jean-Jacques Moreau, président du comité départemental d'athlétisme. On parle de ce stade depuis une vingtaine d'années. Depuis que Jean-Marc Ayrault l'avait inscrit dans ses promesses de campagne en 1989. » Mis de côté lors des deux premières mandatures, le projet avait ensuite été victime de la concurrence financière du Zénith, livré en 2006.

Evaluée à près de 20 millions d'euros, l'enceinte sera financée à parts égales par Nantes métropole, l'Etat, la région, le département et l'université. Le site retenu se trouve près de l'hippodrome du Petit Port et de la fac de sport. Une implantation « idéale », de l'avis général, car l'équipement sera utilisé en grande partie par les étudiants et scolaires.

Sur une surface de 8 000 m2, le stade comprendra une piste synthétique de 200 m avec virages relevés (six à huit couloirs), un plateau central pour disciplines de sauts ou de lancers, des gradins de 500 places et une salle annexe de 2 000 m2 pour les échauffements ou les examens universitaires.

Aux normes pour accueillir des compétitions régionales ou même certains meetings internationaux, cette enceinte sera un outil de « développement, promotion et détection » pour l'athlétisme. « Il va nous changer la vie, explique Jean-Jacques Moreau. Il n'y a actuellement que dix stades couverts en France et le plus proche est à 300 km. Nos clubs sont obligés de s'entraîner dehors par tous les temps. En hiver, on perd jusqu'à 30 % de licenciés ! Une enceinte couverte va permettre d'augmenter les performances et de conserver certains athlètes de haut niveau. » La région compte 14 000 licenciés, dont 3 000 dans l'agglomération nantaise. W