Nantes 7 fixée sur son sort en novembre

— 

La télévision locale Nantes 7 reste en sursis. Le tribunal de commerce, qui devait statuer hier soir sur le sort de la chaîne en redressement judiciaire, rendra finalement sa décision le 4 novembre prochain. Un report nécessaire pour permettre à la chaîne associative Télénantes de revoir à la hausse le projet de reprise qu'elle porte au côté du Crédit mutuel, TV Loco et de l'agence de presse API.

Le tribunal a en effet jugé « déraisonnable » le prix de rachat (50 000 euros) et « insuffisant » le volet social (14 salariés conservés sur 30). Le tribunal a également laissé du temps au Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA) pour émettre un avis sur la légalité de l'opération. « Cette décision va dans le bon sens mais il est difficile de se réjouir. On repart sur trois semaines d'incertitude. La menace d'une liquidation est toujours là », commentaient, à chaud, les salariés de Nantes 7. Propriété du groupe Sipa/Ouest-France, Nantes 7 accuse un déficit de 10 millions d'euros. W

F. B.