Bourrée de capteurs, la voiture « renifle » les odeurs de gaz

— 

Les techniciens récoltent les données des capteurs placés à l'avant du véhicule.
Les techniciens récoltent les données des capteurs placés à l'avant du véhicule. — J.-S. EVRARD / 20 MINUTES

Un « véritable laboratoire embarqué ». GrDF (Gaz réseau Distribution France) a présenté, hier, place Saint-Félix, son « véhicule de surveillance des réseaux » (VSR). « Plus précis que le nez humain », ce dernier parcourt, cette semaine, les rues de Nantes à 40 km/h, pour détecter les fuites de gaz naturel. Le VSR « renifle » pour cela la chaussée, grâce à des capteurs situés à l'avant de l'automobile. Surnommés « barbiches » par les techniciens GdRF, ces capteurs « sont capables de détecter le méthane dégagé par les feuilles d'arbres en décomposition », souligne une porte-parole de l'entreprise. En cas de fuite de gaz, un signal sonore avertit les deux occupants du véhicule, équipés d'un détecteur portatif quand la chaussée devient trop étroite. W