Finis les strikes au bowling du Petit-Port

Frédéric Brenon

— 

Etouffé par les dettes et la concurrence, le bowling a fermé et ne rouvrira plus.
Etouffé par les dettes et la concurrence, le bowling a fermé et ne rouvrira plus. — J.-S. EVRARD / 20 MINUTES

La concurrence aura eu raison de lui. Fermé au public depuis le 2 septembre, le bowling du Petit-Port ne rouvrira pas ses portes, indique la société Nantes-métropole Gestion Equipement (NGE). L'établissement de seize pistes, qui comptait aussi un bar et un espace billard, est victime d'un déficit croissant depuis cinq ans. Ouvert en 1984, il était le plus ancien bowling de l'agglomération et le seul de la ville de Nantes. Près de 75 000 clients l'avaient fréquenté l'an passé, des fidèles et des étudiants pour l'essentiel.

« On est passé de 53 000 euros de chiffre d'affaires en 2004 à 210 000 euros de pertes en 2009, soupire Thierry Duflot, directeur de NGE. Nos difficultés ont commencé avec l'arrivée de nouveaux établissements en périphérie. En quelques années, nous ne disposions plus que de 12 % des pistes de l'agglo. Le marché n'est pas assez grand pour tout le monde. Notre décision a été très dure à prendre : ce bowling comptait pour les Nantais, et nous avons dû licencier neuf employés. » Un peu sonnée par cet épisode, NGE travaille désormais à trouver une nouvelle activité rentable pour occuper les locaux libérés par le bowling-billard et l'ancienne piscine. Un projet de centre ludo-sportif indoor est dans les cartons. Considéré comme « innovant », celui-ci abriterait plusieurs « activités pratiquées d'ordinaire en extérieur ». Reste que son ouverture, envisagée en 2011, nécessiterait d'importants travaux.

Un autre projet d'envergure est, lui, déjà en cours de construction de l'autre côté du centre de loisirs. Il s'agit d'un centre aqua bien-être comprenant hammam, sauna, salles de relaxation, cabines de massages, bar lounge et bibliothèque. Séparé de la nouvelle piscine par un simple sas, il proposera, courant 2010, un grand nombre de « soins inédits à Nantes ».

De quoi doper l'attractivité du centre du Petit-Port qui « explose actuellement sa fréquentation », dixit son directeur, grâce au succès des nouvelles piscine et patinoire. Ouverte en janvier 2008, la première accueille 284 000 nageurs à l'année. La seconde, rouverte il y a un an et demi, affiche 110 000 entrées. W