Nantes 7 fixée sur son avenir

— 

Ecran noir sur Nantes 7 cet après-midi.
Ecran noir sur Nantes 7 cet après-midi. — J.-S. EVRARD / 20 MINUTES

Cet après-midi, entre 17 h et 21 h, un écran noir occupera les téléviseurs branchés sur Nantes 7. La chaîne privée de télévision locale, en redressement judiciaire depuis le 2 septembre, passera, au même moment, devant le tribunal de commerce de Nantes. Ce dernier statuera sur son sort, alors que seule la télé associative Télénantes (financée à 80 % par les collectivités locales) s'est, pour le moment, déclarée candidate au rachat. Dans son plan, quatorze salariés (sur trente) seraient repris, dont cinq journalistes (sur neuf).

Hier, sans plus attendre, ces derniers ont réclamé la nomination d'un médiateur auprès de leur ancien actionnaire majoritaire, le groupe Sipa/Ouest-France. « L'aspect social ne doit pas être négligé dans ce dossier : les salariés n'ont pas à faire les frais d'un modèle économique qui n'a pas fonctionné », estime Julie Hulin, déléguée du personnel. W

Guillaume Frouin