Fin du blocus à la laiterie du Val d'Ancenis

— 

Elle était occupée nuit et jour. Les producteurs de lait, qui avaient investi depuis sept jours la tour de séchage du Val d'Ancenis pour réclamer le maintien de quotas laitiers, ont mis un terme à leur occupation hier. A la mi-journée, une délégation avait rencontré à Paris le ministre de l'Agriculture, Bruno Le Maire. « On marque des points, a réagi Dominique Lebreton, président de la Confédération paysanne en Loire- Atlantique. Le ministre se rend compte que des outils de régulation sont nécessaires pour régir les prix du lait. Maintenant, on attend des actes : son prédécesseur Michel Barnier disait la même chose, et faisait exactement le contraire... »

Les producteurs de lait voyaient dans la tour de séchage, principale unité de fabrication de lait en poudre dans l'Ouest, le « symbole de la surproduction laitière ». Elle transforme, en effet, en poudre tous les surplus de la production, et contribue, selon eux, à la baisse des cours. W

G. F.