Des bancs à base de briques alimentaires en bord de Loire

— 

F. PERRY / AFP

Ils sont cinq, répartis le long de l'estuaire. On en trouve un sur le site des chantiers de l'île de Nantes, un deuxième sur la base sous-marine de Saint-Nazaire, un troisième à Paimboeuf, un autre à Frossay et le dernier à Bouée-Cordemais. Un sixième est également en attente d'installation à Indre. Ces drôles de bancs sont exposés par le cabinet Block architecte dans le cadre du festival d'art Estuaire 2009. Outre leur esthétisme peu évident, leur originalité tient dans le fait qu'ils sont composés à 100 % de polyéthylène et d'aluminium issus de briques alimentaires recyclées (lait, jus, soupe, etc.). Sur chaque banc, une plaque annonce le nombre de briques utilisées, soit 73 000 briques pour un banc de 2 m et 400 kg, pour un coup de 1 000 euros. W