Des crédits pour faucher la pauvreté chez les étudiants

— 

Des colisà 1 euros sont distribués à la cité U.
Des colisà 1 euros sont distribués à la cité U. — J.-S. EVRARD / 20 MINUTES

La mesure est intégrée au budget supplémentaire du conseil régional, qui sera voté aujourd'hui et demain. Une subvention de 500 000 euros va être accordée au Centre régional des oeuvres universitaires et scolaires (Crous) des Pays de la Loire, pour qu'il vienne en aide dès septembre aux étudiants en difficultés financières. Le phénomène, jusque-là méconnu, a en effet pris une ampleur hors normes cet hiver.

« On a vécu une année charnière, exceptionnelle en termes d'activité, comme on n'en avait jamais vécu jusque-là », confirme Guy Merlo Madoungou Ndjeunda, secrétaire général de l'Association de solidarité et d'entraide en France. Son organisation, qui redistribue tous les jeudis soirs des colis de la Banque alimentaire pour 1 euros à la cité U de la Bourgeonnière, termine sa saison le 2 juillet. Alors qu'environ 70 étudiants passaient chaque semaine dans la file d'attente il y a un an, ils étaient « 160 à 180 » en avril. « Quand les étudiants ont du mal à boucler leurs fins de mois, ils font d'abord des sacrifices sur la nourriture et les loisirs, observe le militant associatif. Le loyer et les transports restent leur priorité. Ils ont des allocations de la CAF pour le logement, mais une aide pour les transports serait la bienvenue. » W

G. F.