Nantes : Les trams un peu moins fréquents à la rentrée en raison du manque de conducteurs

PATIENCE Les fréquences vont être «très légèrement» abaissées jusqu'en décembre, en raison d'une pénurie de personnel

J.U.
— 
Illustration de tramways à Nantes
Illustration de tramways à Nantes — M. Gile / SIPA

Il va falloir se serrer un peu plus dans les transports nantais en cette rentrée. Dès le mois de septembre et jusqu’à la fin de l’année, les fréquences des tramways et des chronobus vont être « très légèrement » abaissées, indique la Semitan. Concrètement, les voyageurs devraient avoir à attendre 30 secondes de plus que d’habitude avant de monter dans un tram, et au moins une minute de plus pour les chronobus. Des changements que l’entreprise espère « indolores » sur le fonctionnement de ces lignes choisies pour leurs fréquences très élevées, et dictés par le manque chronique de conducteurs à Nantes (et ailleurs en France).

Recrutement de 25 salariés

Il faut dire qu’en cette rentrée, la Semitan a repris l’exploitation de deux lignes de bus (69 et 98), jusqu’ici sous-traitées, qui nécessitent 25 salariés à temps plein à la conduite. Là encore, il s’agissait de soulager l’exploitant soumis lui aussi à une pénurie de main-d’œuvre. Pour cette raison, comme depuis plusieurs mois, un certain nombre de lignes de bus gérées par des prestataires continueront d’être exploitées en jour vert jusqu’à l’année prochaine.