Le tourisme alternatif se jette à l'eau

— 

Découvrir Estuaire 2009, mais autrement : c'est le but que se sont donné

les Greeters de Nantes. Cette association qui regroupe des fondus de tourisme alternatif propose, depuis samedi, et jusqu'au 16 août, de découvrir par exemple la biennale d'art contemporain avec un habitant de l'estuaire ou en vélo-taxi. Un « tour de Nantes en 80 minutes » est également possible, tout comme des énigmes sous forme de jeu de piste.

Parallèlement, une autre association, la maison d'édition alternative A la Criée, a lancé ce week-end son « guide indigène de (dé)tourisme urbain de Nantes et Saint-Nazaire ». Une cinquantaine d'écrivains bénévoles ont contribué à cet « ovni littéraire et géographique », découpé en « six chapitres nazairo-nantais qui carburent aux flagrants délires ». Le livre, édité à 1 500 exemplaires sur papier recyclé, est vendu 8 euros dans certaines librairies, cafés et structures partenaires d'A la Criée. W