Donges-Est bel et bien à l'ouest

Guillaume Frouin

— 

Le port voulaitétendre ses quais sur une zone écologiquement sensible.
Le port voulaitétendre ses quais sur une zone écologiquement sensible. — J.-S EVRARD / 20MINUTES

C'était devenu un secret de Polichinelle. Le port de Nantes/Saint-Nazaire

a officiellement renoncé, vendredi, à son extension sur les rosières et vaselières de Donges-Est, au travers de l'adoption de son nouveau « projet stratégique ». Ce serpent de mer, vieux de plus de trente ans, a toujours suscité l'opposition des milieux écologistes, puisqu'il prévoyait la création de 500 m de quais sur une importante zone de nidification d'oiseaux.

« C'est un acte fort », s'est réjoui hier Natur-Action, qui avait pris part en 2006 à un nouveau front commun de vingt associations et partis politiques. « Donges-Est était une aberration écologique, qui ne se justifiait pas d'un point de vue économique. » Les Verts se frottent eux aussi les mains. « Les dernières salves de Gilles Bontemps [vice-président PCF du conseil régional] et de la CGT pour que Donges-Est soit maintenu auront donc été inutiles », jubile la section de la Chapelle-sur-Erdre sur son blog. « Les Verts seront les seuls à être politiquement associés à ce succès. N'ayons pas peur de le dire et de nous mobiliser contre l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes. » Cet autre projet, lui aussi controversé depuis près de quarante ans, a de nouveau reçu, vendredi dans Ouest-France, le soutien du maire (PS) de Nantes, Jean-Marc Ayrault. W