Sans titre 332441

— 

Social

Les salariés de Goss pessimistes

La fermeture de l'usine Goss (rotatives pour la presse), qui emploie à Nantes 291 personnes route de Paris, est désormais « certaine » selon ses syndicats, après l'arrivée d'un nouvel actionnaire. Les salariés s'étaient déjà mis en grève début mars après l'éviction de leur patron, préambule, selon eux, à la fermeture.

La mobilisation va decrescendo

Seules 2 000 personnes ont défilé samedi à Nantes contre la politique du gouvernement. Elles étaient plus de 11 000 le 1er Mai, journée de mobilisation elle-même en retrait par rapport à celle du 19 mars.

Débrayage au lycée privé

Les personnels du collège-lycée privé Notre-Dame-de-Toutes-Aides sont appelés à débrayer ce midi, à la suite de la « dégradation de leurs conditions de travail » après un changement de direction.