Reprise FC Nantes : La campagne de crowdfunding du Collectif nantais loin du compte

FOOTBALL La campagne de financement participatif du consortium souhaitant préparer un rachat du FC Nantes vient de s'achever en ayant levé un peu plus de 260.000 euros auprès de particuliers

F.B.
— 
Mickaël Landreau et Philippe Plantive, dirigeant de Proginov.
Mickaël Landreau et Philippe Plantive, dirigeant de Proginov. — D.P. / 20 minutes

La campagne de financement participatif lancée le 7 mars par le Collectif nantais a, certes, beaucoup fait parler mais a, au final, séduit relativement peu d’investisseurs. Mardi soir, à l’heure de la clôture de l’opération, un total de 259.000 euros avait ainsi été collecté. Quelque 1.728 souscripteurs ont participé pour un engagement minimal de 100 euros.

Pas si mal dans l’absolu mais assez loin tout de même de l’élan populaire et financier espéré au lancement de la démarche. L’objectif maximal de ce crowdfunding était fixé à 8 millions d’euros. Le projet vise à préparer le rachat du FC Nantes en cas de vente par le propriétaire actuel, Waldemar Kita, tout en fédérant les fans du FCN. Plus de 12.000 signatures avaient été recueillies par la pétition en soutien au collectif.

« L’aventure ne fait que commencer »

Le consortium, incarné par l’ancien international Mickaël Landreau et Philippe Plantive, dirigeant de la société Proginov, ne qualifie pas la démarche d’échec mais, au contraire, de « réussite collective » au regard de l'émulation que cette ouverture au grand public a suscité. « Nous tenons à vous remercier chaleureusement de l’enthousiasme dont vous avez témoigné, votre soutien est essentiel à la réussite du projet », a réagi le Collectif nantais, saluant notamment les initiatives de clubs de supporters et ajoutant « l’aventure ne fait que commencer ». .

En mars, le Collectif nantais avait affirmé avoir déjà réuni une somme de 7,5 millions d’euros auprès d’investisseurs. Il a, depuis, poursuivi sa recherche de fonds auprès de partenaires plus importants. Le montant nécessaire estimé pour racheter le FC Nantes se chiffre en dizaines de millions d’euros.