Nantes : Petits théâtres, nouveaux lieux... Le Voyage à Nantes 2022 sera là où on ne l'attend pas

CULTURE La programmation de l'événement culturel a été dévoilé ce jeudi matin

Julie Urbach
— 
La place du Commerce sera relookée par Alexandre Benjamin Navet
La place du Commerce sera relookée par Alexandre Benjamin Navet — Le Voyage à Nantes
  • La 11e édition du Voyage à Nantes se déroulera du 2 juillet au 11 septembre 2022
  • Elle mise sur de nouveaux lieux et son envie de «transformer la ville en petits théâtres», le temps d'un été.

On ne change pas une formule qui gagne… En tout cas pas ses grandes lignes. Après deux ans de perturbations en raison de la crise sanitaire, le Voyage à Nantes va revenir en pleine forme cet été. Mais la 11e édition de cet événement culturel et gratuit, qui se déroulera du 2 juillet au 11 septembre, devrait arriver à surprendre ceux qui pensaient bien le connaître. Le directeur général du VAN et son équipe, qui ont présenté la programmation ce jeudi matin, ont décidé d’aller là où on ne les attendait pas forcément. « Les tremblements du monde agissent sur le travail des artistes », a justifié Jean Blaise.

Les silhouettes d'Hélène Delprat ont aussi été choisies pour le visuel du VAN 2022
Les silhouettes d'Hélène Delprat ont aussi été choisies pour le visuel du VAN 2022 - Le Voyage à Nantes

Ainsi, les œuvres monumentales qui se succédaient d’années en années au centre des places Graslin et Royale (cascade sur l’opéra, piste de roller, épave échouée sur la fontaine…) ne seront, par exemple, pas au rendez-vous. Cet été, ce sont deux lieux du centre-ville jusqu’ici jamais investis qui devraient particulièrement attirer la foule. Mais là encore, si le Voyage à Nantes a longtemps aimé à rappeler sa philosophie de ne pas « décorer » mais plutôt de « réinterpréter » la ville, elle a pourtant choisi de « transformer Nantes en petits théâtres », pour cette fois.

Silhouettes étranges, décors de cinéma…

Sur la place Félix-Fournier et le parvis de l’église Saint-Nicolas, préparez-vous à pénétrer dans une ambiance étrange, voire inquiétante, imaginée par « l’artiste hors norme » Hélène Delprat. Ceux qui s’y aventureront devraient croiser une quarantaine de gigantesques silhouettes noires (l’une d’entre elles est le visuel choisi pour l’édition 2022), mêlées à d’autres figures, objets et drapeaux extravagants, dont des rappels seront placés à Royale et Graslin. Une grande tenture, comme une porte, invitera le public à se fondre dans cette drôle de parade festive.

Non loin de là, la place du Commerce se verra elle aussi transformée par un jeune designer, Alexandre Benjamin Navet, pour la première fois. Bien que les travaux de rénovation ne seront malheureusement toujours pas terminés, d’immenses décors de cinéma aux couleurs vives, soutenus sur des charpentes, recouvriront les façades des immeubles et de la Fnac, sur 15 ou 20 mètres de haut. Parasols et garde-corps aux motifs joyeux seront parsemés ici et là, pour présager le très proche retour du public sur cette place centrale.

Une passerelle reliera la Cantine au Solilab
Une passerelle reliera la Cantine au Solilab - Atelier Vecteur Le Voyage à Nantes

Pour découvrir les autres principales nouveautés, il faudra s’éloigner un peu du traditionnel parcours de l’hyper-centre. La ligne verte mènera notamment les visiteurs jusqu’au cimetière de la Miséricorde, où d’étonnantes sculptures de cervidés, figées dans des plaques de verres, les attendront. Au sud, sur l’île de Nantes, une passerelle en bois actuellement en construction reliera la Cantine du Voyage et le Solilab, installation qui devrait rester au moins les quatre prochaines années. Plutôt confidentielle, la rue Bias (devant la fac de pharmacie) se colorera de vert et de géométrie, avec une mise en valeur du parking circulaire existant et l’arrivée de drôles de mobiliers urbains.

Des expos et des retours

Expo « Robert Doisneau et la Loire » à la Cité des congrès, série de photos grand format au château aux couleurs de l’Inde, autour de l’incarnation des dieux… Le Voyage à Nantes proposera aussi son lot d’expositions, sans oublier les retours aux succès d’éditions passées. Le castor, découvert lors de l’édition 2021, sera repositionné sur les vestiges de la porte Saint-Pierre, près de la cathédrale. Les célèbres automates de la rue Joffre déménageront au marché de Talensac pour vivre de nouvelles histoires.

Le Voyage à Nantes, lui aussi, s’apprête à en écrire une nouvelle : Jean Blaise a confirmé ce jeudi « travailler d’arrache-pied » sur l’édition de Noël, qui sera à découvrir dès cette fin d’année.