20 Minutes : Actualités et infos en direct
SORTIRUne expo éphémère de street-art cachée dans un entrepôt de l'île de Nantes

Nantes : Une expo éphémère de street-art cachée dans un entrepôt de l'île de Nantes

SORTIRL'exposition « Corps célestes » est à découvrir jusqu'à fin mai
Nantes : Une expo éphémère de street-art cachée dans un entrepôt de l'île de Nantes
Julie Urbach

Julie Urbach

L'essentiel

  • Seize artistes locaux ont pris possession d'un hangar désaffecté.
  • L'expo, visible pendant un mois, vise à récolter des dons contre le cancer.

Fans de street-art, on se dépêche, vous n’avez qu’un mois pour en profiter. Depuis ce jeudi et jusqu’à la fin du mois de mai, une étonnante exposition est visible dans un hangar désaffecté de l’île de Nantes. Derrière un portail en métal repeint pour l’occasion, on se balade de petits espaces en petits espaces dans une succession d’univers totalement différents, grâce à une quinzaine d’artistes locaux qui ont participé à cette expo collective, sur le thème « Corps célestes ».

« On explore les notions de l’humain, de la science, des planètes… Du dialogue entre le corps et l’univers », explique Sébastien Bouchard, artiste et directeur artistique. Peinture, collage, ou gravure, noir et blanc ou couleurs vives… Sur 400 m2, les artistes, dont certains sont très connus sur la place nantaise et au-delà, se sont exprimés du sol au plafond, donnant parfois lieu à des fresques immersives de plusieurs mètres de long.

Des dons contre le cancer

Originale, cette exposition l’est à un autre titre puisque c’est la Ligue contre le cancer qui en est à l’initiative, aidée par le collectif Arty show. « Se projeter en dehors du monde réel, c’est ce dont ont besoin les personnes malades, explique Marie-Christine Larive, présidente du comité départemental. L’objectif est de sensibiliser les plus jeunes, sans faire peur, mais aussi d’appeler à la générosité des visiteurs. » L’entrée est gratuite (du jeudi au dimanche) mais il est possible de faire des dons sur place, ainsi que de participer à une tombola pour remporter un tableau de l’exposition.

Mis à disposition gracieusement par le promoteur Lamotte (l’un des mécènes de la Ligue), le bâtiment, une ancienne chocolaterie située au 12 bis rue de la Tour-d’Auvergne, doit ensuite être démoli avant de devenir une résidence étudiante.

Sujets liés