Patron voyeur condamné

— 

Dans les toilettes de son supermarché du vignoble nantais, un patron

de 26 ans avait placé un caméscope. Derrière un écran relié ou depuis la cabine voisine, il épiait discrètement ses employées, jusqu'à ce qu'elles soient alertées par un trou percé dans la cloison...

Le pot aux roses a été découvert en janvier 2009, et l'affaire était jugée le 6 mai au tribunal correctionnel de Nantes. Hier, le jeune homme a été condamné à six mois de prison avec sursis, soit un mois de plus que la peine requise. Il doit aussi verser 3 000 euros de dommages et intérêts à chacune des dix-neuf victimes. W