Maine-et-Loire : Nouveau foyer de grippe aviaire détecté, 850 canards abattus

VIRUS Un second foyer de grippe aviaire a été détecté dans le Maine-et-Loire où 850 canards ont été abattus

P-A.A.
— 
850 canards ont été abattus dans le Maine-et-Loire (illustration).
850 canards ont été abattus dans le Maine-et-Loire (illustration). — R.Meigneux/Sipa

Une semaine après la détection d’un premier foyer de grippe aviaire dans le Maine-et-Loire, un nouveau foyer a été détecté dans le département. Celui-ci a été confirmé dans une salle de gavage de canards du Val d’Erdre-Auxence. La préfecture du Maine-et-Loire indique que cet élevage était « en lien épidémiologique » avec le premier foyer, découvert à Montrevault-sur-Evre, le 27 février dernier.

En Maine-et-Loire, la surveillance a été renforcée sur plusieurs zones, comme l'indique cette carte.
En Maine-et-Loire, la surveillance a été renforcée sur plusieurs zones, comme l'indique cette carte. - Préfecture 49

Quelque 850 canards de cet élevage du Val d’Erdre-Auxence ont été abattus en prévention. Une nouvelle zone de protection et de surveillance est mise en place dans un rayon de 10 kilomètres autour de cet élevage. Une partie de celle-ci se trouve désormais en Loire-Atlantique.

Pour limiter la propagation de ce virus, « qui peut avoir d’importantes conséquences économiques sur la filière volaille », la préfecture recommande aux personnes propriétaires d’une basse-cour de les déclarer auprès de leur mairie. « Toute mortalité d’oiseaux dont la cause n’est pas évidente doit être signalée à cette adresse : ddpp@maine-et-loire.gouv.fr. »