Le Bicloo doit changer de braquet

Guillaume Frouin

— 

Un an après sa mise en place, c'est l'heure du bilan pour le Bicloo. Tour d'horizon.

G

Les chiffres Du lundi au vendredi, quelque 2 300 déplacements se font chaque jour en Bicloo. Si on tient compte du week-end, où la fréquentation est bien plus faible, on tombe à 1700 voyages quotidiens en moyenne. Assez loin, donc, de l'objectif des 2 500 que devait remplir JC Decaux... sous peine de pénalités. « Il n'y en a pas eu, car de notre côté deux stations manquaient au contrat », concède Jacques Garreau, vice-président de Nantes métropole en charge des vélos et circulations douces.

G

De nouvelles stations Pour booster le Bicloo, dix nouvelles stations vont voir le jour en septembre (voir carte). Cinq autres, actuellement proches du cours des Cinquante-Otages et de la rue du Calvaire, vont être déplacées pour être mieux mises en évidence. Au passage, les objectifs sont revus à la hausse : 3 000 déplacements par jour, minimum. Une deuxième vague de nouvelles stations est déjà prévue, plus tard, au sud Loire (Pirmil, Gréneraie, Pont Rousseau...). Mais aucun calendrier n'est encore arrêté.

G

Des prix qui bougent (ou pas) L'abonnement annuel passe en septembre de 20 à 25 euros (de 15 à 20 euros pour les abonnés Tan), tandis que le ticket 24 h (1 euros) et le ticket hebdomadaire (5 euros) ne bougent pas. Le tarif horaire, lui, diminue. Toujours gratuit la première demi-heure, il passe à 0,50 euros pour celle qui suit (1 euros actuellement) et jamais plus de 2 euros au-delà. W