Les proches de Sophie Gravaud « soulagés »

Guillaume Frouin

— 

Ramiz Iseni doit rencontrer cette semaine son avocat pour décider d'un éventuel appel. Le père de famille bosniaque de 48 ans a été condamné, jeudi, à la réclusion criminelle à perpétuité par la cour d'assises de Loire- Atlantique, pour avoir enlevé puis tué Sophie Gravaud en avril 2007. La condamnation sera automatiquement assortie d'une peine de sûreté de dix-huit ans, pendant laquelle il ne pourra pas formuler de demande de semi-liberté. Passé ce temps-là, sa requête devra être examinée par trois psychiatres.

L'avocat général avait également réclamé la prison à perpétuité, avec une peine de sûreté de vingt-deux ans. « Requérir la perpétuité n'est pas une mince affaire », avait confié Ivan Auriel lors de ses réquisitions. « Cette réflexion m'a empêché de dormir, car j'engage la vie de cet homme. Mais, en tant que représentant de la société, je n'ai pas d'autre choix. »

Après l'énoncé du verdict, la famille et les amis de la vendeuse d'Atlantis ont fait part de leur « soulagement ». « C'est une peine juste et réfléchie », a estimé Martine Rolland, mère de la victime. Ramiz Iseni a par ailleurs été reconnu coupable du viol de l'adolescente de 17 ans en 2004 pour lequel il était également jugé. W