La morgue va rouvrir ses portes

— 

Elle va rouvrir « dans les prochains jours ». La morgue du CHU de l'Hôtel-Dieu, qui avait fermé ses portes le 30 mars à cause de soupçons sur la toxicité de l'air, ne devrait plus alimenter les doutes : selon les résultats de l'enquête diligentée, il n'y a « aucun danger grave et imminent ». C'est la direction qui l'a indiqué hier.

« On aurait aimé que le Comité d'hygiène et de sécurité des conditions de travail (CHSCT) en décide », déplore Marie-Béatrice Taunay, secrétaire générale CGT-CHU. Elle rappelle au passage que Norisco et Veritas, les deux organismes auteurs de l'étude, sont prestataires du CHU. Cette étude avait été demandée après que des employés se sont plaints de symptômes communs. Ils avaient ensuite fait valoir leur droit de retrait. Un Comité technique d'établissement se réunit ce matin. Un autre CHSCT devrait plus tard programmer d'autres analyses, dans un service mortuaire en fonctionnement cette fois. W

Antoine Gazeau