Loire-Atlantique : Les proches d’une victime d’un infarctus accablent un défibrillateur défaillant

SECOURS Une plainte a été déposée contre la mairie de Corcoué-sur-Logne, au sud de Nantes

C.A.
— 
Un défibrillateur installé en ville (illustration).
Un défibrillateur installé en ville (illustration). — Clément Follain / 20 Minutes

C’est une petite commune située au sud de Nantes, à la frontière entre la Loire-Atlantique et la Vendée. Début décembre, le village de Corcoué-sur-Logne a été le théâtre d’une panne rare mais particulièrement préoccupante. Alors qu’un homme était victime  d'un accident cardiaque, le défibrillateur installé près de la salle des sports de la commune a refusé de fonctionner, vraisemblablement en raison d’un problème de batterie.

La famille de la victime, un homme âgé de 57 ans, a décidé de porter plainte contre la municipalité, comme le rapporte Ouest-France. Les faits se sont déroulés le 11 décembre au matin au domicile de la victime, sous les yeux de sa femme. Trop faible pour pratiquer un massage cardiaque efficace, cette dernière avait appelé les voisins. Une secouriste aurait eu l’idée d’aller chercher le défibrillateur. Mais ce dernier n’a jamais fonctionné.

Un appareil vieux de dix ans

Hospitalisé dans un état très grave, l’homme victime d’un infarctus avait été plongé dans un coma artificiel semblait condamné. C’est lorsque sa femme est venue lui dire adieu que son mari s’est mis à lui parler, prouvant l’amélioration miraculeuse de son état de santé.

D’après la municipalité, le défibrillateur défaillant avait été installé il y a plus de dix ans. Lors de la dernière vérification pratiquée en septembre, l’appareil semblait encore fonctionner.