Nantes : Jacqueline Osty, Pierre Orefice, Sarah Mainguy et Ben Barbaud vont faire l’actualité en 2022

PREMONITION 2022 vient tout juste de débuter,  « 20 Minutes » vous présente les quatre personnalités de la région nantaise qui vont animer cette nouvelle année

Frédéric Brenon et Julie Urbach
— 
Jacqueline Osty, Pierre Oréfice, Sarah Mainguy, Ben Barbaud.
Jacqueline Osty, Pierre Oréfice, Sarah Mainguy, Ben Barbaud. — A.Duboys-Fresney, F.Brenon/20Minutes, J.Urbach/20Minutes, S.Salom-Gomis/Sipa
  • 2022 sera rythmée par des élections, présidentielle et législatives, mais aussi de grands événements sportifs: JO d'hiver à Tokyo et Coupe du monde au Qatar en novembre. 20 Minutes vous dévoile quatre personnalités de Louire-Atlantique qui vont également être dans l'actualité.
  • L'urbaniste Jacqueline Osty, le co-auteur des Machines de l'île Pierre Orefice, la restauratrice Sarah Mainguy et le directeur du Hellfest Ben Barbaud feront parler d'eux.

Ils ont déjà eu l’occasion de faire parler d’eux ces dernières années. Mais pour ces quatre personnalités de la région nantaise, l’actualité sera, à coup sûr, particulièrement chargée en 2022. Tous les quatre portent en effet un projet qui interpellera le grand public ces prochains mois. Focus.

Jacqueline Osty, elle transforme Commerce et l’île de Nantes

Les Nantais le savent bien, le secteur de la place du Commerce est en travaux depuis trois ans. Mais, en 2022, ça y est, le chantier touchera à sa fin. C’est paysagiste  Jacqueline Osty qui pilote le réaménagement de cette zone emblématique du centre-ville. C’est elle qui a imaginé le vaste plateau piétonnier agrémenté de fontaines et de parterres végétalisés, lequel se dévoilera à la rentrée prochaine. D’ici là, la place du Commerce et son parking souterrain auront été rénovés. Sa mission accomplie, Jacqueline Osty, 67 ans, ne quittera pas la Cité des ducs pour autant. Car la lauréate du  Grand prix de l’urbanisme 2020 est aussi à la baguette de la transformation de l’ouest de l’île de Nantes. La phase la plus spectaculaire se dévoilera ces prochains mois avec les premières constructions d’immeubles du  nouveau quartier République, autour du futur CHU. Les travaux vont durer environ dix ans.

Pierre Orefice, l’heure de la décision pour l’Arbre aux hérons

Il le reconnaît volontiers, l’Arbre aux hérons est le « projet d’une vie ». Mais Pierre Orefice ne sait pas encore si cette immense structure d’acier végétalisée, dont il défend l’intérêt depuis plus de quinze ans, verra véritablement le jour en 2027 dans le bas Chantenay à Nantes. Un vote décisif sur le financement du projet, estimé à  52 millions d’euros, se déroulera en effet en février au conseil métropolitain. Si le non finissait par l’emporter chez les élus, l’incontournable directeur et  co-auteur des Machines de l’île devrait alors annoncer sa retraite. Agé de 67 ans, celui dont la longue carrière dans le théâtre de rue l’a conduit à travailler avec Royal de Luxe, la Mano Negra ou Groland, se veut toutefois confiant. « Avec François [Delarozière, autre co-auteur des Machines], on a énormément travaillé pour expliquer ce que l’Arbre aux hérons apportera à la métropole. On sait aussi qu’il y a une grosse envie du public. » Il conclut avec malice. « Quand l’Arbre sera là, j’espère qu’ils [les opposants] viendront avec leurs enfants. »

Sarah Mainguy, après le succès télé, un nouveau resto

Le public l’a découverte l’an dernier dans « Top Chef » sur M6, où elle s’est inclinée en finale. La pétillante cheffe Sarah Mainguy, à la tête du bistrot Vacarme en centre-ville de Nantes, va continuer à faire parler d’elle en 2022. Après avoir monté un resto éphémère à Paris et figuré parmi les « jeunes talents » du guide culinaire Gault et Millau, la jeune femme de 27 ans prévoit d’ouvrir son deuxième restaurant cet été, toujours à Nantes. « Ce sera un gastro où l’on cassera les codes, annonce-t-elle. Une cuisine axée sur le végétal et la cueillette, où je pourrais m’exprimer un peu plus. » Au milieu d’autres projets professionnels encore secrets, notamment avec les  Tables de Nantes, Sarah s’apprête à devenir maman, en février.

Ben Barbaud, un double Helffest (et plus encore) pour rebondir

Les fans de metal n’attendent que ça. Après deux années d’annulations frustrantes pour cause de coronavirus, le Hellfest promet un retour grandiose en juin 2022. Car ce n’est pas un mais  deux festivals qui sont programmés à une semaine d’intervalle à Clisson. Une idée du fondateur Ben Barbaud, qui veut faire de cette édition exceptionnelle un événement dont on « se souviendra dans 40 ans ». Le menu est d’autant plus alléchant que le légendaire groupe américain Metallica sera présent pour la première fois, le 26 juin. Guns N' Roses, Scorpions, Deftones ou Nine Inch Nails seront aussi de la partie. Comme si cela ne suffisait pas, Ben Barbaud a concocté, en guise d’échauffement, une  tournée de concerts dans 19 salles françaises au printemps. Le final est prévu le 7 mai, à la Cité des congrès de Nantes.