Nantes : Des renforts de policiers annoncés pour davantage de patrouilles de nuit

SECURITE La mairie de Nantes avait promis 70 policiers municipaux supplémentaires d'ici à la fin du mandat. Ils devraient être 51 en fin d'année prochaine

Frédéric Brenon
— 
La police municipale dans les rues de Nantes (illustration).
La police municipale dans les rues de Nantes (illustration). — F.Brenon/20Minutes
  • Vingt-cinq policiers municipaux arriveront en 2022, assure la ville de Nantes.
  • Une trentaine de recrues est arrivée en 2021.
  • Les renforts permettront de développer la présence nocturne.

Le compte n’y est pas encore, mais on s’en rapproche. Vingt-cinq policiers municipaux supplémentaires seront recrutés en 2022, a annoncé la mairie de Nantes en marge du conseil municipal de ce vendredi. Après les élections municipales victorieuses de juin 2020, Johanna Rolland (PS) et son équipe avaient promis la  création de 70 postes de policiers d’ici à la fin du nouveau mandat (2020-2026). Vingt-neuf postes sont  arrivés cette année. La nouvelle vague de recrutement, qui s’étalera sur les douze mois à venir, permettra donc d’atteindre un total provisoire de 51 postes.


Les recrues contribueront à renforcer la présence des forces de l’ordre dans les quartiers, mais aussi la nuit. Depuis juin, les horaires d’intervention de la police municipale de Nantes ont en effet été élargis jusqu’à 2 heures du matin tous les jeudis et vendredis, en centre-ville et aux abords du Hangar à bananes. Le reste du temps, les patrouilles s’achèvent à 23h45.

Deux fois par mois depuis l’été, la police municipale assure également une présence fixe sur les principales places du centre-ville. Les « patrouilles mixtes » avec la police nationale ont aussi été renforcées et devraient encore monter en puissance. Une trentaine de caméras de vidéosurveillance supplémentaires doivent également être installées ces prochains mois.

Ça ne suffira pas, s’inquiète l’opposition

« Oui à Nantes nous prenons le sujet de la sécurité des citoyens au sérieux », revendique Pascal Bolo (PS), adjoint au maire en charge de la sécurité. Il précise que la ville connaît des « difficultés de recrutement » sur ces postes très demandés mais que l’ensemble des 70 recrues devrait toutefois être disponible en 2023, ce qui portera l’effectif total à 185 policiers municipaux. Un nombre toutefois insuffisant pour les élus de l'opposition​ qui en réclament à peu près le double compte tenu de « l’insécurité grandissante ». Il faut dire que le sujet demeure aujourd’hui encore l’une des principales préoccupations exprimées par les habitants.

Le ministère de l’Intérieur Gérald Darmanin avait annoncé en mai la création de 70 policiers nationaux supplémentaires en réponse aux promesses de la mairie de Nantes.