Nantes : Une fresque en hommage au « Livre de la jungle » recouvre un supermarché

STREET ART L'Intermarché Saint-Félix a radicalement changé de look à la demande de son propriétaire

Frédéric Brenon
— 
Une fresque en hommage au Livre de la jungle sur un Intermarché, à Nantes.
Une fresque en hommage au Livre de la jungle sur un Intermarché, à Nantes. — F.Brenon/20Minutes

Les habitués commencent à s’y faire. Mais les clients irréguliers ouvrent à chaque fois de grands yeux étonnés en arrivant devant le magasin. Depuis le début du mois, une surprenante fresque orne les murs de l’Intermarché Express de la rue Félix-Thomas, quartier Saint-Félix à Nantes. De nombreux motifs  évoquant le Livre de la jungle ont été peints à la bombe sur l’ensemble de la façade principale du magasin, ainsi que sur les murs entourant le parking privé.

On retrouve, par exemple, le visage de Mowgli mais aussi un tigre du Bengale, un grand singe, un crocodile, des oiseaux… Le tout sur une dominante de vert très éloigné des codes de l’enseigne. L’œuvre est signée du collectif d’artistes Amuz-Bulea-Ricoh, à la demande du gérant et propriétaire des lieux, Olivier Besset.

« Très ludique, très familial »

« J’avais envie d’un magasin novateur, quelque chose qui puisse surprendre les gens. Les artistes m’ont fait cette proposition et j’ai tout de suite accroché, raconte Olivier Besset. La verdure, les animaux, les trompe-l’œil, c’est très ludique, très familial, ça oxygène. Ce bâtiment était vraiment moche, maintenant il accroche positivement le regard. »

Les travaux ont duré quinze jours. Le propriétaire ayant omis de déposer une déclaration préalable, la ville de Nantes l’a d’abord rappelé à l’ordre. Avant de valider la fresque. Les avis des clients, eux, sont partagés. « J’adore ! Ça donne du caractère au magasin », apprécie Laurence. « C’est génial d’oser de la sorte. Ça change des façades habituelles de supermarché qui sont toutes pareilles », commente, également ravie, Manon, à proximité de l’entrée. Farès est beaucoup moins convaincu. « C’est bizarre. Vraiment kitsch. On ne comprend pas trop le rapport avec le magasin ou le quartier. »

Olivier Besset, lui, ne compte pas en rester là. Des plantes vivaces vont bientôt être ajoutées aux murs afin de renforcer l’effet jungle. « Il y a peu de villes en France où l’on peut se permettre ce genre de créativité », estime le propriétaire, qui espère même que l’endroit puisse, pourquoi pas, devenir une « nouvelle étape du Voyage à Nantes ».