Nantes : La future ligne 8 de tram sera finalement un busway, mais ira beaucoup plus loin

TRANSPORTS D'ici à 2026, cette nouvelle ligne de busway électrique ira de Bouguenais au quartier Doulon à Nantes, sans oublier de desservir le futur CHU

Julie Urbach
— 
Un ebusway électrique à la station Foch, à Nantes
Un ebusway électrique à la station Foch, à Nantes — J. Urbach/ 20 Minutes
  • Il n’y aura pas trois mais deux nouvelles lignes de tram pour desservir le CHU, annonce la métropole.
  • La troisième ligne desservant le CHU sera une ligne de busway, laquelle reliera la ville de Bouguenais au quartier Doulon à Nantes.

A cinq ans de la livraison du futur CHU sur l’île de Nantes, la réflexion autour de son accessibilité s’affine. Ce vendredi, la métropole a annoncé qu’il n’y aurait finalement pas trois mais deux nouvelles lignes de tramway pour s’y rendre. La dernière, la L8, qui devait traverser l’île de Nantes d’ouest en est sur seulement 3 km, sera finalement un busway mais ira beaucoup plus loin. Une réponse, peut-être, aux critiques qui s’étaient exprimées au sujet d’une « trop grande centralité » de ce futur réseau.

« On sortira du périphérique pour partir de Bouguenais et aller jusqu’au boulevard de Doulon à Nantes, annonce Bertrand Affilé, vice-président en charge des transports à Nantes métropole. Au regard de la concertation, qui a fait émerger un certain nombre d’interrogations, c’est une solution plus pertinente, réalisable avec le même budget. » La mise en service de cette liaison allongée, assurée par des busways électriques, est programmée pour 2027. Comme initialement prévu, elle desservira le futur CHU en empruntant le pont des Trois-Continents.

La ligne L8, en violet sur le plan, sera finalement prolongée et ira de Bouguenais à Doulon
La ligne L8, en violet sur le plan, sera finalement prolongée et ira de Bouguenais à Doulon - Nantes métropole

Les autres lignes de tram s’arrêteront à la mairie de Rezé

Les futures lignes 6 et 7 sont quant à elles toujours « validées ». Si on ne connaît toujours pas leur tracé précis au niveau de l’île de Nantes, il a été décidé que ces deux nouvelles liaisons iront bel et bien jusqu’à l’Hôtel de ville de Rezé. « On pourra y venir de La Chapelle-sur-Erdre et de Saint-Herblain sans passer par le cœur de ville de Nantes », se félicite Bertrand Affilé. Une étape vers le fameux « réseau en toile d’araignée » que souhaite construire la métropole, en évitant les correspondances parfois inévitables aujourd’hui à Commerce.

D’autres annonces ont été faites ou rappelées ce vendredi concernant les transports en commun, et notamment pour proposer des solutions aux habitants de la première et la seconde couronne qui n’ont d’autre choix aujourd’hui que de prendre leur voiture pour venir en ville, d’ici à 2035. En plus du prolongement du busway vers Vertou, la ligne 54, entre Saint-Herblain et Saupin, sera par exemple transformée en chronobus C8. Le C7, entre Thouaré-sur-Loire et Souillarderie, sera prolongé jusqu’à Doulon. A noter également que la ligne C20, qui part de l’école Audencia, sera prolongée de Chantenay à Gare maritime dès la rentrée prochaine.