Il meurt au commissariat

— 

Le parquet de Saint-Nazaire a ouvert, hier, une enquête sur les causes de la mort d'un homme de 43 ans, décédé lundi soir en cellule de dégrisement au commissariat de la Baule. Pris en charge alors qu'il titubait dans la rue, il aurait fait un « grave malaise » une demi-heure plus tard dans sa cellule, selon la police. Malgré l'intervention immédiate d'une étudiante en médecine, puis du SAMU et du médecin de garde, il n'a pu être ranimé. « Personne ne sait ce qui s'est passé avant son interpellation, et l'enquête judiciaire devra le déterminer », note un responsable de la police. ■G. F.