Coronavirus en Pays-de-la-Loire : Le virus remonte rapidement, la région sur une mauvaise pente

EPIDEMIE Le taux d'incidence régional dépasse désormais 150 cas pour 100.000 habitants, bien au-dessus de la moyenne nationale

F.B.
— 
Un test PCR du Covid-19 (illustration).
Un test PCR du Covid-19 (illustration). — D.Meyer/AFP

L’inquiétude commence à monter. Longtemps relativement épargnés par rapport au reste de la France en ce qui concerne l’épidémie de Covid-19, les Pays-de-la-Loire connaissent désormais une situation inverse. La circulation du coronavirus augmente en effet fortement dans la région, selon les derniers chiffres dévoilés par l’agence régionale de santé (ARS). Le taux d’incidence s’élève désormais à 153 cas pour 100.000 habitants, contre 100 en moyenne nationale. Un chiffre inégalé depuis fin mai dernier. En comparaison, le taux d’incidence régional n’était que de 80 début novembre.

C’est en Maine-et-Loire (174 cas pour 100.000 habitants), en Sarthe (167) et en Vendée (164) que le virus semble le plus actif. Pas très loin derrière, la Loire-Atlantique affiche également un taux de 147 cas pour 100.000 habitants. La situation est plus détendue en Mayenne (54 cas pour 100.000 habitants).

Le vaccin pourtant répandu

Les dernières contaminations concernent tous les âges, pas forcément les plus de 65 ans. Quant aux hospitalisations, elles augmentent elles aussi, sans atteindre toutefois de niveau préoccupant. Quelque 68 malades du Covid se trouvent actuellement en service de réanimation dans la région Pays-de-la-Loire. Vingt-huit décès supplémentaires ont été recensés en une semaine.

Le taux de vaccination (seconde injection incluse) s’élève à 78 % de la population (tous âges) en région Pays-de-la-Loire, contre 74 % au niveau national.