Nantes : Les voies réservées aux bus et au covoiturage vont se multiplier sur les grands axes

CIRCULATION Plusieurs aménagements seront réalisés sur les pénétrantes de l'agglomération nantaise afin d'extirper des embouteillages les bus et covoitureurs

Frédéric Brenon
La route de Pornic aura une voie supplémentaire réservée aux transports en commun entre Bouaye et Bouguenais
La route de Pornic aura une voie supplémentaire réservée aux transports en commun entre Bouaye et Bouguenais — F.Brenon/20Minutes
  • L'Etat et les collectivités vont cofinancés plusieurs voies dédiés aux transports en commun et au covoiturage.
  • Les axes concernés par les travaux sont principalement des pénétrantes routières (prairie de Mauves, A83, route de Pornic).

Comment éviter que les transports en commun ne soient pris au piège des embouteillages paralysant les grands axes routiers de l’agglomération nantaise ? Réunis ce jeudi après-midi, l’Etat et les collectivités ont officialisé la programmation de plusieurs opérations de travaux visant à créer ces prochaines années des voies réservées aux bus et au covoiturage sur les routes pénétrantes. Une solution qui passera le plus souvent par le réaménagement de la bande d’arrêt d’urgence.

Le premier axe concerné sera la prairie de Mauves, à l’entrée est de Nantes. Une voie dédiée au covoiturage sera mise en service sur la file de droite dans le sens sortant (Nantes vers la Porte d’Anjou) à la fin d’année 2021. Seuls les véhicules transportant au moins deux personnes à bord seront autorisés sur cette portion de 2,2 km de long. Les bus, cars et véhicules de secours y auront aussi accès. « Aux heures de pointe, le temps de parcours pourrait être pratiquement divisé par deux à cet endroit, selon les études réalisées », indique Bertrand Affilé, vice-président de Nantes métropole.

A83, route de Pornic, porte de Gesvres...

Le second grand axe aménagé sera la pénétrante sud de Nantes, entre Pont-Saint-Martin, les Sorinières et Vertou. Une voie réservée aux transports en commun sera d’abord créée le long de l’A83, dans le sens sud-nord, sur environ 3,5 km jusqu’au périphérique (porte des Sorinières). Cinq lignes de cars Aléop empruntent actuellement cette section régulièrement saturée le matin. La livraison de cette première étape est prévue pour fin 2022, les travaux viennent de débuter. Nantes métropole envisage également de prolonger cette voie sur le boulevard de Vendée, grosso modo jusqu’au giratoire des Bourdonnières. Dans un second temps, à l’horizon 2025-2026, c’est la partie plus au sud, celle de la RD 178 entre l’échangeur de Viais et l’A83, qui bénéficiera du même type d’aménagement. Un parking-relais sera également créé dans le secteur.

Autre point noir destiné à recevoir sa voie réservée : la route de Pornic, entre Bouaye et Bouguenais, dans le sens Pornic-Nantes. Une section longue de 5,3 km doit être ajoutée entre la jonction avec la RD 751 et le périphérique (porte de Bouguenais). Cette fois-ci, c’est la partie centrale de la voirie, et non la bande d’arrêt d’urgence, qui devrait être transformée. Les habitués devront toutefois prendre leur mal en patience car les travaux sont seulement programmés pour 2025. En complément, une voie réservée similaire devrait être aménagée au même moment sur le périphérique nantais entre la porte de Bouguenais et la porte de Grand-Lieu. Objectif : améliorer la desserte de l’aéroport Nantes-Atlantique.

Quant aux travaux sur le reste du périphérique, ils concernent principalement la modernisation de la porte de Gesvres, au nord de Nantes. Le chantier a commencé il y a quelques mois et ne s’achèvera pas avant 2024. Une voie réservée provisoirement aux transports en commun fera son apparition à partir de novembre.