Nantes : D'ici à 2030, Paridis va se métamorphoser en nouveau quartier

URBANISME Commerces, bureaux et logements vont s'installer d'ici à dix ans dans ce secteur du nord-est de Nantes

Julie Urbach
— 
Le centre commercial Paridis à Nantes
Le centre commercial Paridis à Nantes — J. Urbach/ 20 Minutes
  • Ce vendredi, les élus du conseil métropolitain doivent voter le lancement du projet urbain « Paridis 21».
  • En plus de la construction de logements, il prévoit l'implantation de nouveaux commerces, services, et activités de loisirs.

Un nouveau quartier d’habitat, de travail et de commerce. Voilà le nouveau visage que prendra la galerie Paridis et ses alentours d’ici à 2030. Vendredi, les élus du conseil métropolitain doivent voter le lancement du projet « Paridis 21 » (projet partenarial porté par le propriétaire du site), qui prévoit une grande métamorphose de ce secteur du nord-est de Nantes, « représentatif de l’urbanisme commercial des années 80 ». Exit grandes nappes de parking, béton, et bâtiments disparates. D’ici à dix ans, autour du centre commercial jouxtant la piscine et la station Haluchère, apparaîtra un véritable quartier, vivant tout au long de la journée, avec des placettes et des squares. Un quart de la surface sera paysagé.

Surtout, 25.000 m2 de commerces supplémentaires seront créés, ainsi que 32.000 m2 de bureaux et 15.000 m2 de loisirs, services et restaurants. Le projet prévoit aussi la construction de quelque 370 nouveaux logements (30 % de logements sociaux) dont les hauteurs « seront progressives pour respecter les hameaux voisins » et ne feront pas plus de six étages, veut d’ores et déjà rassurer la métropole. Un nouveau parking silo sera construit pour faire doubler le nombre de places de stationnement et atteindre 4.500. Ce nouveau pôle économique devrait permettre de créer 600 emplois supplémentaires dans le commerce et les loisirs et 2.000 emplois tertiaires, calcule la métropole.

La route de Paris deviendra « un boulevard paysager »

Tout autour, les accès seront totalement revus. La très passante route de Paris deviendra notamment « un boulevard paysager, repensé pour intégrer les mobilités douces et des transports en commun en site propre ». Un parc sera aménagé de part et d’autre de la rue du Perray. Le projet prévoit aussi l’enfouissement des lignes à haute tension.