Des bus à l'heure du changement

Guillaume Frouin

— 

Revu et corrigé. Après cinq mois de concertation avec les élus locaux, Nantes métropole a entériné, vendredi, la restructuration à venir du réseau de la Semitan d'ici à 2014. Tour d'horizon et explications.

Ce qui change Le tram passera toutes les 3 minutes sur la ligne 1 (jusqu'à Haluchère), tout comme le busway en semaine. Surtout, cinq lignes Chronobus « structurantes » vont voir le jour, entre 2011 et 2013, sur des axes à fort potentiel, aujourd'hui desservis par des bus traditionnels. Cinq autres axes, correspondant aux actuelles lignes 25, 29, 56, 70 et 94, suivront. Le concept ? La voirie sera aménagée pour favoriser la circulation des véhicules, aux couleurs clairement identifiables, avec des passages garantis toutes les 6 minutes en heure de pointe. Top.

Les contreparties Une « rationalisation » du réseau, en supprimant ou allégeant les lignes les moins performantes, est nécessaire. Tout comme « la refonte de la structure tarifaire ». En clair, l'augmentation des prix (14% en moyenne), qui a été également entérinée. Moins top.

Soulagement à l'Est Pour les communes de l'est de l'agglo, actuellement mal desservies en transports en commun, l'arrivée d'une de ces lignes est une « excellente nouvelle ». « On espère que cette décision sera la première d'une série d'évolutions à venir, en particulier la renaissance d'une gare sur la commune », veut croire Bernard Aunette, maire (PS) de Sainte-Luce-sur-Loire. ■