Les commerces du centre-ville pansent leurs plaies

— 

Ils seront jugés le 14 mai. Deux des jeunes qui devaient passer devant le tribunal cet après-midi après les dégradations commises jeudi soir dans les commerces de l'hypercentre de Nantes, ont finalement été placés sous contrôle judiciaire. Trois autres individus avaient été arrêtés jeudi soir, après avoir mis le feu à des poubelles et cassé des vitrines dans les rues Crébillon, Boileau et du Calvaire. Tous avaient pris par à une « manifestation nocturne » qui s'est tenue dans la foulée de la manifestation interprofessionnelle, décidée par la frange radicale du mouvement étudiant. ■