Nantes : La fresque en hommage à Steve Maia Caniço recouverte de noir, une nouvelle peinture « en accord avec la famille »

HOMMAGE Une nouvelle fresque est en cours de réalisation, en hommage à Steve Maia Caniço, décédé à Nantes en 2019 lors de la fête de la musique. L’ancien graff a été recouvert de peinture

Pierre-Alexandre Aubry
— 
La nouvelle fresque en hommage à Steve Maia Caniço est visible depuis le quai Wilson, sur le même bâtiment que la précédente.
La nouvelle fresque en hommage à Steve Maia Caniço est visible depuis le quai Wilson, sur le même bâtiment que la précédente. — P-A. Aubry/20 Minutes
  • Steve Maia Caniço est décédé en 2019, lors de la fête de la musique à Nantes, suite à une intervention policière sur les bords de Loire.
  • La fresque pour lui rendre hommage, sur le quai Wilson, était régulièrement dégradée.
  • Une nouvelle fresque avec un portrait du jeune homme est réalisée.

C’est une nouvelle fresque qui prend place le long du quai Wilson. Exit l’ancienne peinture en hommage à Steve Maia Caniço, décédé lors de la Fête de la musique à Nantes, après être tombé dans la Loire dans d’une intervention policière qui fait polémique.

Celle-ci, réalisée à l’initiative de Nantes Révoltée, est actuellement remplacée par une nouvelle fresque, comme l’explique le collectif Ju'Steve : « C’est un choix purement stratégique et en accord avec la famille », indique-t-il, expliquant que l’ancienne fresque a volontairement été recouverte de peinture noire.

« Trop de haine et de désagréments »

La volonté de ce collectif est que cette nouvelle fresque ne soit « plus dégradée, ni politisée car elle a subi bien trop de haine et de désagréments ». Un choix qui ne fait pas l’unanimité sur les réseaux sociaux. Certains soutiens au jeune homme voient dans ce geste un oubli des violences policières, thème principal du premier graff. Ce qui n’empêche pas le collectif de poursuivre son combat « pour la vérité ».

L'ancienne fresque a été recouverte de peinture noire.
L'ancienne fresque a été recouverte de peinture noire. - P-A. Aubry/20 Minutes

Pour rappel, l’affaire est en cours d’instruction. Le juge qui en a la charge doit faire la lumière sur d’éventuelles fautes qui auraient pu être commises, et menant à la mort du jeune Steve Maia Caniço. Pour l’heure, deux personnes ont été mises en examen par le parquet de Rennes : il s’agit du commissaire Chassaing, en charge de l’intervention policière le soir des faits, et de l’ex-directeur de cabinet du préfet de l’époque, Johann Mougenot.

Une instruction toujours en cours

La maire de Nantes, Johanna Rolland, a été placée sous le statut de témoin assisté, tout comme l’ancien adjoint à la sécurité de la ville, Gilles Nicolas, ainsi que Thierry Palermo, directeur départemental de la sécurité publique au moment du drame.

Claude d’Harcourt, préfet lors des faits, devrait bientôt être entendu par le juge d’instruction. « Le terme de l’instruction pourrait intervenir en fin d’année 2021 ou début 2022 avant que le parquet de Rennes ne soit invité à prendre ses réquisitions (dans un délai de trois mois après le terme de l’instruction) sur un renvoi ou non des personnes mises en cause devant le tribunal correctionnel », précisait le magistrat.