Nantes : Un hôtel vieillot de la gare va monter en hauteur et en gamme

IMMOBILIER Le groupe rennais Vicartem annonce avoir fait l'acquisition de l'hôtel de Bourgogne 

J.U.
— 
Image de synthèse du futur hôtel, allée du commandant Charcot à Nantes
Image de synthèse du futur hôtel, allée du commandant Charcot à Nantes — Vicartem

On ne le remarque plus vraiment tellement il semble être là depuis toujours. Surrané pour les uns, carrément miteux pour les autres, l’hôtel de Bourgogne, situé à deux pas de la gare de Nantes, va changer de visage dans les prochaines années. Le groupe hôtelier rennais Vicartem, en partenariat avec Extendam, annonce avoir fait l’acquisition de cet établissement deux étoiles, qui avait fermé ses portes en juin 2020. « L’excellente localisation », dans un quartier qui ne cesse de se renouveler depuis la livraison du parvis et de la nouvelle gare de Nantes, a séduit les investisseurs. L’ouverture du nouvel hôtel est prévue pour 2023.

Développer les capacités de l’hôtel

Dans les prochains mois va en effet être engagé « un programme de restructuration conséquent destiné à développer les capacités de l’hôtel et à le repositionner sur un segment lifestyle 3/4* », annoncent les partenaires. Pour s’agrandir, l’immeuble va être rehaussé, « permettant ainsi de porter à 60 son nombre de clés ».

L’établissement, décrit comme économique et design, proposera aussi une offre de restauration « légère mais de qualité ». Il s’agira de la deuxième implantation de Vicartem à Nantes, déjà derrière l'hôtel 4 étoiles Maisons du monde, ouvert au printemps 2019 rue Santeuil.