Plus de volume pour « Peace and Lobe »

— 

Ringard il y a dix ans, le bouchon dans les oreilles deviendrait tendance les soirs de concert. C'est en tout cas le constat que dressent les initiateurs de « Peace and Lobe ». Expérimentée entre 2001 et 2003 dans quatre salles de musiques actuelles de la région, cette opération de prévention des risques auditifs a été relancée l'an dernier auprès des élèves de 3e et de 2nde. « On propose un spectacle pédagogique qui mêle un historique des musiques amplifiées à des explications sur le son et l'oreille », explique Thierry, l'un des sept musiciens qui participent au concert. En 2008, 42 séances ont été dispensées auprès de 3 700 élèves. Cette année, « Peace and Lobe » veut monter en puissance. « On va s'ouvrir au milieu rural et programmer 70 concerts dans toute la région », précise Vincent Dupas, coordinateur du spectacle. Selon l'association Agi-son, un jeune sur quatre souffre d'un déficit d'audition pathologique. L'écoute prolongée des baladeurs est souvent mise en cause. ■ David Prochasson