Le chauffard hospitalisé à Saint-Jacques

— 

Le parquet réclamait son incarcération. L'automobiliste de 27 ans qui a tué, lundi, un jeune de son âge qui roulait à scooter a finalement été remis en liberté, hier, sous contrôle judiciaire. Il a été hospitalisé à sa demande dans la soirée à Saint-Jacques pour soigner ses troubles psychiatriques. Le jeune homme serait « un peu dépressif ». Une expertise aurait même diagnostiqué chez lui un « début de schizophrénie », affirme son avocate. Des traces de cannabis, qui remonteraient à « plusieurs semaines », selon lui, ont été retrouvées dans son sang. Il avait d'ailleurs reçu une convocation au tribunal à la fin du mois, après avoir déjà été contrôlé récemment positif aux stupéfiants sur la route.

Lundi, l'automobiliste avait brusquement accéléré à la sortie de Couëron, doublant même une autre voiture, malgré une ligne blanche. Il avait finalement mordu le bas-côté, avant de partir en crabe, puis percuté le scooter qui arrivait en face. Le choc avait alors été « d'une extrême violence ». ■ G. F.