Nantes : La Maison du peuple évacuée, ses occupants expulsés

JUSTICE Les occupants de la Maison du peuple à Nantes ont été expulsés ce mercredi matin par les forces de l'ordre, en application d'une décision de justice

Martin Roman
— 
Expulsion de familles roms à Nantes.
Expulsion de familles roms à Nantes. — F.Elsner/20Minutes

L’opération de police s’est déroulée à Nantes ce mercredi 28 juillet vers 6 heures. Tous les occupants de la Maison du peuple, soit une cinquantaine de sans-abri ainsi que des militants, ont été expulsés du bâtiment situé en plein centre-ville, selon les informations de Ouest-France.

« Ils sont arrivés à 6 heures, ils ont embarqué tous les migrants qui étaient là dans un bus. Ils nous ont virés en nous laissant seulement quelques minutes pour prendre nos affaires », raconte un des porte-parole de la Maison du peuple présent sur place.

Dans un communiqué, la préfecture explique que l’intervention a été réalisée « à la demande du propriétaire, la Fondation de la Providence et à la suite de la décision de justice rendue par le tribunal judiciaire de Nantes (ordonnance en référé en date du 28 novembre 2019) ». Elle promet également un suivi individualisé pour toutes les personnes expulsées.