Une bombe à Port-Saint-Père

— 

Un obus de 250 kg, datant de la Seconde Guerre mondiale, a été retrouvée hier matin sur un chantier d'assainissement à Port-Saint-Père, à hauteur du pont du Pilon. Sa neutralisation va entraîner dimanche matin l'évacuation d'environ 200 riverains qui habitent dans le périmètre de sécurité d'un kilomètre de diamètre.

L'obus a d'ores et déjà été baptisé « Michèle » par les démineurs. L'engin, qui « ne présente aucun danger » selon la préfecture, est « du même type que Véronique », cette bombe qui avait été retrouvée en septembre 2006 près du CHU de Nantes. A l'époque, elle avait nécessité l'évacuation de 20 000 habitants du quartier. ■ G.F.