Coronavirus à Nantes : En raison notamment « d’un regain certain de l’épidémie », le feu d’artifice du 14 juillet annulé

REBELOTE Comme l'an dernier, la mairie renonce en expliquant qu’il n’est pas possible d’organiser sereinement l’évènement avec les règles sanitaires en vigueur et avec « le regain de l’épidémie »

D.P.
— 
Un feu d'artifice. (illustration)
Un feu d'artifice. (illustration) — Pat Benic/UPI/Shutterstock/SIPA

Cette décision était redoutée par beaucoup. La ville de Nantes vient d’annoncer que le feu d’artifice du 14 juillet était annulé. Comme en 2020. « Les règles en vigueur cette année [distanciation sociale ou port du masque ou présentation du pass sanitaire] rendent difficile voire impossible l’organisation d’un tel évènement dans ces conditions », a justifié la mairie de Nantes.

« Le calendrier particulièrement restreint dans lequel ont été arrêtées et connues ces règles n’a pas permis de mener sereinement le travail d’organisation de plusieurs semaines nécessaire pour cette manifestation », précise la ville dans un communiqué.

« Dans un esprit de responsabilité… »

La diffusion toujours plus importante du variant Delta​ semble avoir convaincu les organisateurs qu’il fallait annuler l’événement. « Au regard des toutes dernières évolutions de la situation sanitaire, qui laissent apparaître depuis quelques jours un regain certain de l’épidémie, la ville de Nantes, dans un esprit de responsabilité, a fait le choix d’annuler son traditionnel feu d’artifice. » Près de 40.000 personnes regroupées sur les ponts et les bords de Loire y assistent chaque année.