Affaire Troadec : Hubert Caouissin et Lydie Troadec ne feront pas appel, annoncent leurs avocats

ASSISES Ils ont été condamnés, mercredi soir, à 30 et 3 ans de prison

J.U. avec AFP
— 
Thierry Fillion et Patrick Larvor, avocats d'Hubert Caouissin.
Thierry Fillion et Patrick Larvor, avocats d'Hubert Caouissin. — L.Venance/AFP
  • Pascal, Brigitte, Sébastien et Charlotte Troadec ont été tués dans la nuit du 16 au 17 février 2017 à Orvault.
  • Hubert Caouissin, 50 ans, a été condamné mercredi soir à 30 ans de réclusion criminelle.
  • Son ex compagne, Lydie Troadec, a écopé de trois ans de prison, dont deux ferme.

La décision a été prise rapidement. Hubert Caouissin, condamné mercredi soir à 30 ans de réclusion criminelle pour le quadruple meurtre de sa belle-famille, et son ex-compagne Lydie Troadec, condamnée à trois ans de prison, ne souhaitent pas repartir pour un nouveau procès, ont indiqué jeudi leurs avocats.

« Il n’y aura pas d’appel », a déclaré Me Thierry Fillion, avocat d’Hubert Caouissin, 50 ans, contre lequel le ministère public avait requis la perpétuité. Au terme de deux semaines de débats, la cour d’assises de Loire-Atlantique a retenu l’altération du discernement pour son client, lui faisant ainsi bénéficier d’une atténuation de peine. A la sortie de l’audience, les avocats de la défense avaient parlé de « soulagement ». D’autant qu’aucune peine de sûreté spéciale n’a été prononcée, ce qui signifie qu’Hubert Caouissin restera en prison au minimum 15 ans.

Lydie Troadec « accepte la décision »

Il était jugé pour avoir tué à coups de pied de biche en février 2017 son beau-frère Pascal Troadec, l’épouse de celui-ci, Brigitte Troadec, et leurs enfants, Charlotte, 18 ans et Sébastien, 21 ans. Il avait ensuite démembré, éviscéré et brûlé les corps de ses victimes auxquelles il reprochait le vol d’un hypothétique trésor de lingots d'or.

Lydie Troadec, 52 ans, qui comparaissait libre, a été condamnée à trois ans de prison, dont deux ans ferme, pour modification de scène de crimes et recel de cadavre. Elle en encourait trois ferme. Déjà détenue quatre mois pendant l’instruction, elle a été à nouveau incarcérée à l’issue de l’audience.

« Elle n’est pas surprise par la décision qu’elle accepte parfaitement », a expliqué son avocat Me Loïc Cabioch. Le délai pour faire appel à l’issue de ce procès est de dix jours.