une manif après la manif

— 

Après les heurts en marge du mouvement du 29 janvier, la tension ne retombe pas à Saint-Nazaire. Un rassemblement est organisé samedi après-midi devant le tribunal de la ville « contre la répression du mouvement social ».

Un Comité de défense des libertés fondamentales contre les dérives sécuritaires (Codelib), tout juste créé, a également lancé un appel à témoignages pour recenser les « violences policières ». Quatre manifestants et seize policiers avaient été blessés lors des échauffourées, et treize personnes interpellées. Deux d'entre elles seront jugées mardi. ■