Sitcom à la nantaise pour bégaudeau

David Prochasson

— 

Le projet est à l'état embryonnaire mais l'ambition déjà affichée. Avec la complicité des productions Capricci Films, le collectif Othon, mené par François Bégaudeau, envisage de tourner une série télé de proximité à Nantes. Une sitcom de 13 minutes par épisodes, plus proche de l'esprit d'Entre les murs, le roman de l'écrivain nantais adapté au cinéma, que de « Plus belle la vie » : « Nous ne voulons pas faire du folklore de proximité mais aborder les vrais problèmes », précise Bégaudeau.

La série imaginée, intitulée « Litiges », est un huis clos autour de trois habitants de HLM. L'un a le profil d'un jeune altermondialiste. L'autre est une femme russe libérale et pleine de peps. Le troisième est un ouvrier maghrébin à la retraite, féru de psychanalyse. Tous trois arbitrent les conflits entre voisins. Le tournage pourrait se dérouler de la mi-juillet à la mi-août. Et la première « saison » serait diffusée de septembre à décembre sur Télénantes. A terme, la production envisage un projet participatif. « Nous voulons renouer le fil entre les mondes amateur et professionnel, explique Thierry Lounas, directeur de Capricci. Seul le cinéma n'a pas connu de décentralisation. Plus qu'une ville qui accueille un festival, Nantes pourrait devenir une ville de production. » ■