Nantes : Les fans ravis de l’ouverture du Lego store, le seul dans l'ouest

PASSION Le premier Lego store de l'agglomération nantaise, le seul dans un rayon de 350 km, a ouvert ses portes ce mercredi au centre commercial Atlantis

Frédéric Brenon
— 
A l'intérieur du Lego store de Nantes-Atlantis.
A l'intérieur du Lego store de Nantes-Atlantis. — F.Brenon/20Minutes
  • Le Lego store de Nantes est le seizième à ouvrir en France.
  • En pleine croissance, la marque de construction danoise est aussi prisée par les enfants que par les adultes.

Une vingtaine de clients ont fait la queue pour ne pas rater le lever de rideau. Le seizième Lego store de France a ouvert ses portes ce mercredi matin au sein du centre commercial Atlantis de Saint-Herblain, près de Nantes. Il s’agit de la première boutique officielle Lego dans l’agglomération nantaise, la seule dans l’ouest de la France. Sur 160 m2, le magasin décline tout l’univers créatif de la célèbre marque danoise.

On y retrouve les grandes séries pour enfants (Ninjago, Friends…), les produits sous licences (Harry Potter, Star Wars…), les constructions réalistes (Creator, Architecture…) dont les prix peuvent grimper jusqu’à 799 euros la boîte. On trouve aussi, bien sûr, le mur de briques, où l’on peut choisir ses éléments à l’unité (0,50 euro). Des reproductions, des écrans, des plateaux tournants renforcent le « côté expérience » du magasin, visiblement autant prisé par les enfants que par les adultes.

Le fameux mur de briques, à l'intérieur du Lego store de Nantes-Atlantis
Le fameux mur de briques, à l'intérieur du Lego store de Nantes-Atlantis - F.Brenon/20Minutes

« Avec Lego, il n’y a pas de règles. On se fait ses propres histoires, c’est l’amusement et la créativité qui priment, justifie Ben Collins, manager du Lego store. Les plus jeunes vont construire, démonter, remonter. Les adultes recherchent davantage la collection, un modèle à exposer, des scènes de film à reproduire. »

« On commence à avoir une belle collection à deux »

Particulièrement chouchoutée, cette communauté d'adultes passionnés, surnommée Afol (Adult fan of Lego), qui n’hésite pas à dépenser parfois de grosses sommes, était évidemment fidèle au rendez-vous. Comme Anthony, fan trentenaire, spécialisé dans la thématique spatiale, qui s’y est « mis à fond » depuis le premier confinement. « J’attendais cette ouverture avec impatience, explique-t-il. On en parlait sur les réseaux depuis plusieurs semaines. Avant, le magasin le plus proche c’était Paris ou Bordeaux. C’est beaucoup plus agréable de chercher ici ce qui nous manque que d’aller sur le site Internet. »

Benjamin, lui, cherche un cadeau pour son enfant, même s’il avoue se tenir « au courant des tendances » sur les réseaux sociaux des Afol. « Je viens pour voir. J’essaye de plonger mon fils là-dedans. On commence à avoir une belle collection à deux. Ce magasin manquait sur Nantes. Il y a l’embarras du choix. Le gros plus, pour moi, c’est le libre-service de briques. On ne trouve ça qu’ici. »