Nantes : Le bateau échoué du VAN fait déjà sensation sur la fontaine de la place Royale

ART CONTEMPORAIN L’imposante œuvre du sculpteur Ugo Schiavi sera officiellement dévoilée samedi. Mais elle est déjà bien visible et étonne les passants

Frédéric Brenon
— 
L'œuvre Le Naufrage de Neptune d'Ugo Schiavi est installée au centre de la place Royale. Pour l'instant protégée par des grilles.
L'œuvre Le Naufrage de Neptune d'Ugo Schiavi est installée au centre de la place Royale. Pour l'instant protégée par des grilles. — F.Brenon/20Minutes
  • Le Naufrage de Neptune est une sculpture monumentale prévue pour le Voyage à Nantes.
  • Elle a été conçue par l'artiste marseillais Hugo Schiavi, spécialiste du détournement.
  • Le Vàyage à Nantes se déroule du 3 juillet au 12 septembre.

« Mais c’est quoi ce truc ? Trop énorme » A peine déboulé sur la place Royale, ce groupe d’adolescents « bloque » sur l’imposante structure métallique qui couvre la fontaine. Autour d’eux, d’autres passants ont déjà sorti les téléphones portables pour immortaliser l’instant. « C’est Royal de luxe​, c’est ça ? » interroge une dame aux cheveux blancs. « Oui ça doit être ça. Je crois que j’en ai entendu parler », répond son voisin. Royal de luxe n’a pourtant rien à voir dans cette histoire.

Cette spectaculaire épave, qui semble être tombée du ciel pile sur la fontaine, est l’une des œuvres majeures de l’édition 2021 du Voyage à Nantes (VAN). L’événement culturel et touristique débutera officiellement samedi mais le chantier d’installation est visible depuis plusieurs jours déjà au centre de la place. Les techniciens procèdent désormais aux finitions, sous la houlette du concepteur, le sculpteur marseillais Ugo Schiavi.

Dernières finitions sur l'œuvre Le Naufrage de Neptune d'Ugo Schiavi.
Dernières finitions sur l'œuvre Le Naufrage de Neptune d'Ugo Schiavi. - F.Brenon/20Minutes

Sa création éventrée, qui sera exposée jusqu’à la fin de l’été, s’intitule Le Naufrage de Neptune. Longue de 17 m pour 7,50 m de haut, elle « met en scène un véritable naufrage d’un bateau de commerce fragmenté, percé et rouillé » en réponse avec « la symbolique fluviale et maritime de la ville de Nantes », explique le Voyage à Nantes.

L’eau ruissellera de la cascade

La fontaine, dont les statues n’ont pas été déboulonnées, restera active. De l’eau ruissellera et suintera de la carcasse. Elle sera complétée par un buste du dieu Neptune, à découvrir sur une berge proche de la passerelle Schoelcher, « comme s’il avait été expulsé lors du naufrage ».

« Ça claque. Ça me plaît beaucoup. Par contre je ne comprends pas bien le message », commente un passant. « Oui c’est vraiment impressionnant, ajoute Solange. Moi ça m’évoque les bateaux poubelle, comme l’Erika. Mais c’est dommage de cacher la fontaine. Il y avait la place de l’installer juste à côté quand même. »

Le Voyage à Nantes se déroulera du 3 juillet au 12 septembre.