les camions prendront la mer

Frédéric Brenon

— 

En très bonne voie. Evoqué depuis bien des années, le projet d'autoroute de la mer entre Montoir-de-Bretagne et le nord de l'Espagne devrait se concrétiser après l'accord signé vendredi entre les gouvernements français et espagnol. Une première ligne reliera le port de Montoir-de-Bretagne à celui de Gijon, tandis qu'une seconde reliera Le Havre et Montoir à Vigo.

Porté par une subvention d'Etat de 30 millions d'euros, le projet doit pouvoir démarrer au tout début de 2010. « Nous sommes très heureux de ce feu vert, c'est le signe que le travail des collectivités n'a pas été vain », estime Yann Hélary, vice-président de la région Pays de la Loire, principal instigateur du dossier. Et d'ajouter: « Pour autant, le projet présenté ne va pas assez loin. »

L'accord franco-espagnol prévoit dans un premier temps huit départs hebdomadaires à partir des ports français, soit un report de 100 000 poids lourds par an. « Avec le port, nous préconisions deux à trois départs par jour et un report supérieur à 350 000 véhicules, regrette Yann Hélary. Les politiques ne doivent plus hésiter. Les Pyrénées sont engorgées de camions et l'autoroute de la mer est le système le moins polluant. » Autre avantage : « Le port va se développer et l'économie régionale bénéficiera d'importantes retombées. » ■