Téréos ne va pas fermer

— 

La délocalisation partielle de la raffinerie Téréos (ex-Béghin-Say) se confirme. Hier, en comité central d'entreprise à Bucy-le-Long (Aisne), le groupe sucrier a entériné le départ de l'activité raffinage en Espagne.

En revanche, une fermeture totale de l'usine - un temps envisagée - est écartée : le conditionnement reste sur l'île de Nantes, permettant le maintien d'une centaine d'emplois sur 171.

Des négociations vont désormais être ouvertes pour aboutir à « zéro licenciement sec », selon Pierre Jégu (CFDT). Le plan social devra être bouclé d'ici au 23 mars. ■ G.F.